Changer la batterie de l’opel Corsa 1.2

Mes talents de mécanicien n’étant plus à démontrer (lol), voici mon énième tutorial expliquant comment en un minimum de deux heures on peut se faire ch.er à changer une batterie d’une Opel Corsa.

D’abord si je connaissais l’équipe d’ingénieurs qui a pondu l’idée d’aller foutre la batterie quasiment sous le pare-brise ! Ce n’est pourtant pas la place qui manque en dessous du capot d’une Opel Corsa de 2004. Et bien non, je n’irai pas chez le concessionnaire pour changer une batterie ! C’est tellement simple…

Procédure :

Le grand truc en plastique

Retirer 2 vis en tête Torx (je vous avais dit que je m’y connaissais..) pour oser tirer fort sur la pièce en plastique sous le pare-brise. Vous verrez qu’après une demi-heure où on tâtonne peur de casser quelque chose ; on tire fort !

Ca retiré, le plus dur est à venir.

La câle de malheur

La batterie est calée par une pièce en plastique qui pouvait, lors de la conception du cahier des charges Opel, coulisser sur un rail et que l’on peut simplement resserrer une méga vis très bien placée afin d’être accessible par monsieur tout le monde que je suis. Et bien à en croire certains forums sur le Net, je fais partie des chanceux 90% où cette vis tourne super bien mais c’est tout ! Faut pas espérer pouvoir faire coulisser cette pièce ; La batterie est très bien calée ! Y’a pas de doute.


Après une autre demi-heure à deviser comme un con, y’a pas, faut trouver une solution : Ciseau à bois et gros marteau et vas-y pépère, cogne dessus.

Et voilà, plus de pièce en plastique. Par contre la vis étant pas faite pour être dévissée semble-t-il, ben elle tient bien la mémère. Mais qu’importe, j’ai pu retirer cette batterie

Batterie neuve

Y’a plus qu’à placer la nouvelle batterie. Bon j’ai entendu une histoire de mettre le moins avant le plus pour éviter de foutre en l’air l’électronique de la Corsa… « L’électronique » ? C’est pas un peu poussé comme terme… ELLE A UN AUTORADIO CASSETTE de 2004 ! Oui, en 2004 le CD était une option… (nota : en 2004 c’était pourtant une croissade pour trouver des cassettes de musique dans les rayons) euh ah pardon c’est encore un argument de vente en 2012 ? Comme siège conducteur à l’avant, essuie-glace à l’avant, rétroviseur coté chauffeur…

Remonter le cache plastique

Quand on pense que plus rien ne nous sera difficile, que nenni, allez remonter cette grande grille d’aération ! Et bien c’est la surprise de la fin ; Une piste : y’a p’être le joint du pare-brise à enlever…

DuckDuckGo mérite votre attention

Article de Sebastien Sauvage du site sebsauvage.net

J’essaie encore de me désintoxiquer de Google, du moins en ce qui concerne les moteurs de recherche. ixquick et autres seeks sont intéressants, mais LinuxFr a remis m’a remis à l’esprit un moteur que j’avais un peu vite oublié: DuckDuckGo.

Ce moteur de recherche mérite vraiment votre attention. Pour faire court: Un moteur de recherche qui respecte votre vie privée et qui fournit quelques fonctionnalités bien sympathiques.

Plus en détails:

  • Tout comme ixquick ou Yauba, il ne conserve pas de logs (ni date/heure, ni adresse IP, ni user-agent).
  • Il fonctionne en HTTPS.
  • Quand vous cliquez sur un lien, il vous envoie sur le site mais sans révéler le terme utilisé dans le moteur de recherche (masquage du HTTP Referer).
  • Quand vous cliquez sur un lien, il vous envoie sur le site externe en HTTPS quand disponible (par exemple Wikipedia, Facebook, EFF, Amazon, Mozilla…).
  • Par défaut, il n’utilise pas de cookie.
  • Les préférences sont sauvegardables sans cookies, sous forme d’URL.
  • Le moteur est utilisable même sans Javascript.
  • Pas de pagination: Quand vous arrivez en bas de page, il charge la suite. Il suffit de scroller vers le bas.
  • S’il n’y a pas assez de résultats à votre goût, il y a en bas des résultats des liens pour lancer la même recherche immédiatement sur Google, Bing… en HTTPS également.
  • Il affiche l’icône WOT sur les sites véreux (même si vous n’avez pas installé WOT).
  • Il vous affiche directement certaines informations pertinentes liées à Wikipedia, Wolfram Alpha, etc.. Essayez: prng ou age of sarkozy
  • Il est lié à différents wikis pour donner des réponses directes (oui, même celui des Pokémons ; PS: J’ai demandé l’ajout du wiki de Minecraft :-)
  • Il est intelligent: La météo à Strasbourg ? weather in strasbourg. L’heure qu’il est à New-York ? time in new-york. Et il y en a plein d’autres.
  • Quand vous cherchez un logiciel, il vous affiche clairement le site officiel (essayez: emule). Magnifique ! Cela éviterait les versions vérolées des faux sites Messenger, VLC, Shareaza…
  • Il a des raccourcis clavier: j/k pour aller aux résultats suivants/précédents, CTRL+ENTER pour ouvrir le lien dans un onglet en arrière-plan. Il y en a d’autres.
  • Pour les geeks, il possède une syntaxe bang (raccourcis) (!). Par exemple !flickr clouds, !iso ubuntu, ou !man grep.
    (Le principe est à rapprocher de celui de YubNub.)
  • Il y a également des recherches spécialisées pour les geeks. Par exemple, collez un caractères Unicode comme . Ou tapez preg_match. Ou ascii table. Ou encore http 401.
  • Oh et puis ils sont cools: Ils documentent les paramètres utilisables dans l’URL.
  • On peut bien sûr l’intégrer aux différents navigateurs.
  • Vous avez une bande passante merdique ? Il y a une version light
  • Ils sont trop gentils: Il y a même une option pour désactiver la publicité.
  • Ils donnent 10% de leurs revenus à des projets libres/opensource.

Que du bon. On sent que tout cela est pensé et que le gars s’est donné du mal pour bien faire. Ce moteur a l’air bien, et fait par quelqu’un de bien. J’en ai fait mon moteur de recherche par défaut pendant quelques temps pour essayer. Dommage qu’il ne soit pas un peu plus francisé.

Allez, donnez sa chance au canard: https://duckduckgo.com ou http://ddg.gg

Article relayé du site http://sebsauvage.net/

Avis utilisateur sur l’écosystème Microsoft

Article de ZeCalvin du site du Professeur Thibault

Zecalvin nous propose un article rédigé sous forme d’édito dans lequel il exprime son point de vue sur l’écosystème Microsoft, bien sûr centré sur Windows Phone 7, en tant qu’utilisateur lambda récemment converti. Un point de vue intéressant surtout pour ceux qui, comme moi, n’ont jamais utilisé les produits Apple.

Après avoir suivi l’évolution de WP7 pendant près d’un an, j’ai enfin choisi d’abandonner mon iPhone pour sauter le pas. Tout le monde ici connait l’OS et a décortiqué ses caractéristiques dans les moindres détails. La fluidité du système et l’intégration admirable des services Microsoft m’ont poussé à découvrir ce que la firme de Redmond avait d’autre à proposer. Outre WP7, quels sont les services qui valent le coût? L’expérience utilisateur est-elle meilleure que chez la concurrence? L’interface Metro est-elle vraiment adaptée à tout type de device? Autant de questions auxquelles j’ai essayé de répondre en testant autant que possible l’écosystème Microsoft. Je vous fais part ici de mes sentiments d’utilisateur lambda.

Zune et le Music Pass

Le premier changement que j’ai effectué est l’adoption de Zune comme lecteur multimédia. Mis à part la synchronisation de fichiers, celui-ci présente glabalement les mêmes fonctionnalités qu’iTunes, mais l’interface Metro du soft est très agréable et la navigation dans les fichiers et le store très intuitive. Les informations utiles sont bien mises en évidence et ne sont pas noyées dans une masse d’informations moins pertinentes à mon sens. Par contre, si la gestion des bibliothèques est superbe, les options de lecture de fichiers sont relativement pauvres : pas d’égaliseur ni de choix du codec. Ces options ne sont pas indispensables et je n’ai jamais eu de problème pour lire l’un de mes fichiers, mais après des années de fidélité à Winamp, ces options m’ont quand même manqué. Dans le même ordre d’idée, j’aurais aimé pouvoir convertir directement mes fichiers dans un autre format (WMA en MP3, par exemple …). Malgré cela, Zune est un soft très complet et il ne lui manque aucune fonction indispensable pour un usage quotidien. Je l’ai donc conservé comme lecteur par défaut.

En complément, Microsoft propose le Zune Music Pass : concurrent direct de Spotify, Deezer et autres sites de streaming musical. Tous ces services me semblent comparables, tant au niveau du catalogue proposé que du prix de l’abonnement. Là où la firme de Redmond se démarque, c’est qu’elle propose en plus à ses abonnés de télécharger la musique, protégée par des DRM. Sympathique pour ceux qui veulent emmener leur musique partout et qui n’ont pas forcément un accès permanent au réseau (c’est mon cas). Cette offre n’est malheureusement pas aussi intéressante qu’il n’y parait, car les fichiers ainsi téléchargés sont au format WMA avec DRM. Ils ne seront donc plus accessibles si jamais vous résiliez votre abonnement au Zune Musique Pass. L’autre avantage est la possibilité de lire l’ensemble du catalogue de Microsoft sur Xbox 360 grâce à l’application Zune. Cette dernière ressemble beaucoup à celle disponible sur PC, mais elle n’a pas la possibilité de tourner en tâche de fond sur la console pendant qu’on joue, ce qui limite fortement son intérêt. Ceci est sans doute dû aux limitations hardware de la console (sortie en 2005, c’est plus tout jeune…). Je lui préfère l’application native disponible via le Xbox Guide qui est capable de lire directement la musique disponible sur mon PC via un media center (la version PC de Zune remplit parfaitement ce rôle) même si cette dernière ne permet pas d’accéder au Zune Store ni au streaming avec le Zune Music Pass.

WP7 et la Xbox 360

Depuis la dernière mise à jour de la console, les intéractions entre la Xbox et WP7 se sont multipliées. L’intégration du Xbox Live à WP7 est très agréable. Pour moi qui joue régulièrement, j’ai apprécié la possibilité de pouvoir envoyer des messages à mes contacts du Live pour organiser des parties en ligne ou de retrouver mes succès n’importe où, bien que je n’aie jamais vraiment couru après. L’interface Metro est disponible depuis peu sur la console, mais l’expérience est déjà un peu moins convaincante, sans doute en raison du parti pris de Microsoft de pousser au maximum son périphérique Kinect. Cette interface se révèle très fluide à utiliser avec ce périphérique et permet même de naviguer dans les menus à la voix. Cependant, l’expérience n’est pas aussi intuitive avec une manette. Un peu décevant quand on sait qu’il s’agit de la seule manière d’intéragir avec la console pour ceux qui n’auront pas investi dans un Kinect… Cette mise à jour a aussi introduit les sauvegardes dans le cloud, mais je n’ai pas vraiment eu l’occasion d’utiliser ce service jusqu’à maintenant.

Le cloud chez Microsoft

Grand utilisateur de Dropbox, j’attendais Microsoft au tournant avec l’intégration de Skydrive au hub Office de WP7. Les 25Go de stockages offerts sont très utiles pour stocker les documents et y accéder grâce à Office. Il est également possible de synchroniser des dossiers sur plusieurs ordinateurs grâce à Windows Live Mesh, à l’image de ce que propose l’application Dropbox sur PC. Malheureusement, les documents situés dans les dossiers synchronisés ne sont pas accessibles directement sur Skydrive et il faut installer Mesh sur un autre ordinateur pour les retrouver. Il est assez décevant pour un service dans le cloud de ne pas proposer une synchronisation totale entre tous les devices. De même, impossible d’accéder à la liste de mes sauvegardes disponibles sur Xbox en accédant à Skydrive à travers mon navigateur internet. J’ai eu beau réfléchir à une raison pour séparer ainsi les fichiers stockés en fonction de leur provenance, je ne vois aucune raison justifiant la fragmentation des données en fonction de leur provenance…

WP7 et les éditeurs tiers

Le « tout Microsoft » n’est pas forcément une nécessité. En effet, WP7 ne s’est pas complètement fermé aux services tiers. Par exemple, les calendriers et contacts Google ou Facebook se synchronisent parfaitement avec le téléphone. De même, l’application Spotify disponible depuis peu s’intègre très bien dans le Hub musique de WP7.

Un système de paiement en ligne perfectible

Le mode de paiement en ligne proposé par Microsoft m’a déstabilisé. En effet, il existe deux modes de paiements distincts sur le store : les applications se règlent directement grâce à votre carte bancaire, et les musiques sont payées grâce au système de MS points déjà utilisé sur Xbox Live. Le choix du mode de paiement est imposé à l’utilisateur en fonction de ses achats et ce dernier devra jongler entre ses deux portefeuilles en fonction de ce qu’il veut télécharger. Il aurait été judicieux de laisser le choix de tout régler par un moyen ou par un autre. Là encore, je ne vois aucune raison justifiant la coexistence arbitraire de ces deux systèmres… Un autre point qui m’a gêné : le service de paiement par carte bancaire a quelques ratés depuis quelques temps. Je n’avais jamais eu aucun problème pour effectuer mes achats en ligne, mais depuis début décembre, chaque fois que j’achète une application payante sur le market, je reçois deux ou trois mails de Zune dans les semaines qui suivent pour m’indiquer que le paiement n’a pas pu être effectué. J’ai contacté le service client Microsoft et ma banque à ce sujet, et les deux se rejettent mutuellement la responsabilité … On verra si le problème persiste … Dans le même ordre d’idées, j’ai récemment reçu un message d’erreur lors de la mise à jour d’une application me stipulant que le compte hotmail que j’utilisais n’était pas le bon… Pas franchement rassurant…

Pour finir…

Je dois avouer que ce mois de test s’est révélé très enrichissant pour moi, et m’a permis de mieux cerner mes besoins d’utilisateur. L’écosystème proposé par Microsoft est riche et s’installe petit à petit sur toutes les plateformes : PC, Xbox, WP7 … Malheureusement, certains de ces services ont vite montré leurs limites. Je veux bien comprendre que le hardware de la Xbox date déjà de plusieurs années et ne permet pas de gérer de façon fluide le multitâche, mais j’ai un peu plus de mal à accepter la fragmentation des données sur Skydrive ou le système de paiement étrange du market. Les MS points rendent certaines transactions lourdes à gérer. Je peux comprendre que ce système permette aux mineurs d’accéder au contenu payant du Xbox Live ou d’acheter de la musique sur Zune en permettant aux parents de contrôler leur budget. Mais pour un adulte, cela force à jongler entre deux portefeuilles suivant les services. J’ai aussi la désagréable sensation que c’est une manière détournée de masquer le coût de certains articles car la conversion des points en euros n’est pas toujours aisée. J’aurais préféré que Microsoft unifie le moyen de paiment de tous services, quitte à laisser le choix à l’utilisateur de payer en points ou directement.

Malgré tout, je reste sur une impression positive. Les services qui m’ont le plus convaincu sont ceux qui ont subi les évolutions les plus récentes, et j’ai clairement l’impression que Microsoft a une vision claire de ce qu’il veut proposer dans le futur. Avec l’arrivée prochaine de Windows 8 sur PC et tablettes, le géant de Redmond pourrait bien proposer un écosystème aussi solide et efficace que ce que propose Apple, à condition de se tenir à des critères de simplicité et de flexibilité qui permettent une expérience aussi agréable qu’avec WP7.

Article relayé en accord avec l’auteur et le site Professeur Thibault

Pas si cons ces pharaons

temple EgypteQu’est ce qui va rester de nous pour les archéologues du futur ? Nos archéologues retrouvent des sculptures, de la poterie, des peintures murales, bon des squelettes aussi… bref, l’art des civilisations anciennes. Mais et notre art à nous, l’époque où les peintres, les musiciens, sans oublier la créativité des développeurs de logiciels ; Tous passent par le numérique, tout est mis sur l’internet.
Mais alors cet internet infini, avec ces serveurs de par le monde, dans des milliers d’années, une fois que, je ne sais pas, une météorique qui nous aura cogné par exemple, on aura laissé quoi ? Ils seront bien ces archéologues avec ces boites métalliques foutus que nous appelions disques durs.
Au fond, il y avait peut-être pensez ces Pharaons et se sont dit que le granit tiendrait mieux pour témoigner de leur existence

Question à la con

Je me demandais quel était le QI de William Stern qui a posé la base du test du QI… Car comment peut-on qualifier une intelligence supérieure si on ne l’a pas. Je crée un test où je connais la réponse et si la personne y répond c’est qu’elle est hyper intelligente alors suis-je hyper intelligent du coup ? Ce n’est pas prétentieux du tout… Mais au fil de quelques recherches, il semble que le test a été plus ou moins amélioré par plusieurs personnes, de quoi se défiler si quelqu’un pose un jour la question… Bref voilà le genre de question à la con que je me posais